PLANETE MERE 2 (4)

Publié le par Patrick FRANCOIS

Bonjour, fans de PLANETE MERE!

Alors, bien sûr, vous allez retrouver quelques personnages clés du premier épisode.

Mais aussi quelques nouveaux, comme Céline Apaiché ou Suzy Levmoi, Jean Luc Héla, ou encore Colette Dinpo, Berty Purray, Sylvain Hétiret, Henry Chissim, Bo Faicié, entre autres.

Avec toujours quelques histoires croustillantes, comme celle-ci, par exemple : 

« Un jeune homme, apparemment d’origine méditerranéenne, se présente dans un drugstore où l’on vend de tout (mais vraiment de tout) pour une place de vendeur. Le directeur du magasin lui demande s’il a de l’expérience.

-Si j’ai de l’expérience ? ailleailleaille (avé l’assent du Sud) mais je suis le roi de la vente ! Mon cousin, il avait une boutique, j’ai tout vendu et maintenant qu’il est riche, il est parti au soleil. Sur la tête de ma mère il n’y a pas meilleur vendeur que moi !

Le directeur, amusé par ces propos, décide d’essayer le jeune homme pour la journée.

Le soir il revient le voir pour faire le point sur les ventes effectuées.

-Alors combien de ventes as-tu fait aujourd’hui ?

-Une seule vente, sur la tête de ma mère, j’ai vu un seul client.

-Ce n’est pas très brillant. Une vente de quel montant ?

-Oh juste 172.000€

-Quoi, qu’oui-je, qu’entends-je, qu’acoustiqué-je ? Mais comment ce fesse ?

Et le vendeur raconte. Un type se présente et je lui ai vendu un hameçon. Je le baratine un peu pour lui proposer la petite canne à pêche au lancer et une série de mouches. Et comme je lui explique qu’il ne peut pas pêcher sans être bien équipé, je lui vends aussi la grande canne avec les bouchons et le moulinet. Sur la tête de ma mère, je lui dis, t’en as jamais vu un comme ça ! Tu peux même remonter Moby Dick avec ! Après, pour pas qu’il ait honte devant les autres pêcheurs, je lui ai vendu aussi les bottes, le ciré et le bob. Parce qu’avec sa canne toute neuve, s’il n’a pas l’équipement qui va bien, il va passer pour un plouc. Or je dis toujours que si mes clients peuvent parfois avoir l’air con, ils n’ont pas le droit de passer pour des ploucs. Puis je lui demande où il compte aller pêcher, il me répond qu’il va sur la côte. Je lui dis alors qu’il ferait bien d’acheter un bateau pour aller taquiner le poisson au large et je lui vends le hors bord de 12 mètres avec les deux moteurs. Et je lui demande aussi s’il sait comment il va pouvoir amener ce hors bord sur la côte. Il ne savait pas, alors je lui ai vendu la Mercédès nouvelle série et une remorque pour tracter le bateau. En tout cela faisait 172.619€. J’ai arrondi à 172.000€. Il était très content et il a payé cash.

Le directeur s’était assis par terre, complètement ahuri, ébahi, stupéfait, estomaqué, médusé, abasourdi, pends toi ( ?), sidéré, bouche bée…

-Tu as vendu une Mercédès à quelqu’un qui venait chercher un hameçon ??

-Euh…pas vraiment…il venait pour acheter une boite de tampons pour sa femme. Alors je lui ai dit qu’il allait passer un week-end de merde et qu’il ferait mieux d’aller à la pêche ! »

A SUIVRE...

Publié dans Humour-PM2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article