Salon du 28/04/2019 : Conférence

Publié le par Patrick FRANCOIS

Notice biographique de Frédéric DARD

Frédéric DARD est né à Jallieu le 29 juin 1921 et est décédé à Bonnefontaine, Fribourg,  (Suisse) le 6 juin 2000.

Frédéric Dard est d'origine modeste. Ses parents, très occupés par l'affaire familiale, le font élever par sa grand-mère. Il en gardera un souvenir ému et le goût pour la lecture.

Frédéric DARD manifeste très tôt des dons d’expression remarquable avec quelques œuvres de fiction où l’on perçoit l’influence de L.F. CELINE et de G. SIMENON, LA PEUCHERE (1940) ; MONSIEUR JOOS, (1941) ; LA MORT DES AUTRES, (1945).

Durant la guerre, il rencontre des écrivains repliés à Lyon. Sa notoriété commence à dépasser les limites de la capitale rhodanienne. Très influencé par le roman noir américain (FAULKNER, STEINBECK et surtout PETER CHENEY), il se lie avec Georges Simenon, qui lui rédige une préface pour son livre, « AU MASSACRE MONDAIN ».

Frédéric Dard écrit des livres pour enfants et des romans populaires avec ses premiers pseudonymes pittoresques : Maxell Beeting, Verne Goody, Wel Norton, Cornel Milk, etc.

 En 1949, il quitte Lyon et publie à Paris,  avec un succès mitigé, son premier SAN-ANTONIO, « Réglez-lui son compte ou les révélations du commissaire San-Antonio ». Il persévère néanmoins (Laissez-tomber la fille, 1950 ; les Souris ont la peau tendre, 1951 ; Mes hommages à la donzelle, 1952) et conquiert rapidement la faveur d’un immense public au rythme de trois, puis quatre « SAN-ANTONIO » par an. La faconde, la truculence et la vitalité rabelaisienne de son héros et de son inséparable comparse Bérurier n’ont d’égal que son génie du verbe.

 Un phénomène, un cas à part dans la littérature. On recense environ près de 300 romans dont le total des ventes avoisine les 250 millions d’exemplaires. On admet même que ce nombre serait largement dépassé…

Parallèlement aux " SAN-ANTONIO " (l’un des plus gros succès de l'édition française d'après-guerre), Frédéric Dard a produit sous son nom ou sous de nombreux pseudonymes, des romans noirs qui méritent à eux seuls de retenir l’attention, « C’EST TOI LE VENIN  », LES SALAUDS VONT EN ENFER », « LE MONTE-CHARGE » , sont des œuvres marquantes du genre ; des ouvrages de suspense psychologique, des « grands romans »  des nouvelles, ainsi qu'une multitude d'articles et de préfaces.

Ses romans ont été traduits dans  de nombreuses langues dans plus de vingt pays. 

 Débordant d'activités, il fut également auteur dramatique, scénariste et dialoguiste de films.

Homme pudique et sensible à la personnalité attachante, Frédéric DARD, selon ses dernières volontés,  repose dans le cimetière de Saint-Chef-en Dauphiné, en Isère, village où il avait passé une partie de son enfance et où il aimait se ressourcer.

 

Publié dans Salon du Livre Humours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article