Planète Mère 23

Publié le par Patrick FRANCOIS

Allons maintenant nous promener au Salon des Arts Gastronomique et Erotiques, le SAGE, dit aussi le Bit'Art (plaisanterie strictement ribéracoise).

"MALOKU, l’organisateur de cette manifestation annuelle, nous expliqua que si les experts font toujours la cuisine avec amour, l’idée était ici d’apprendre à faire l’amour en cuisinant.

Gérard et Alain vantèrent ce concept qui, d’ailleurs, était déjà pratiqué par nombre de gastronomes terriens.

-Vous allez dans les allées emplies d’azalées rencontrer des odeurs exhalées par des parfums aphrodisiaques et reconnaitre au pas SAGE certains visages parmi les bénévoles qui assistent les cuisiniers.

Première surprise : Rémy et Ashley étaient dans le coup, si j’ose dire.

-Oui nous avons été « réquisitionnés », en quelque sorte, me dit Rémy. Je vis dans ses yeux et dans ceux d’Ashley que la complicité née lors du repas confectionné dans la maison du Parc Historique des Origines avait, apparemment, gravi un échelon supplémentaire et c’est avec une gourmandise mutuellement réciproque, et non disent six mulets, qu’ils avaient accepté de jouer le jeu. Mais cette fois-ci, c’est Rémy qui était aux manettes et qui s’apprêtait à s’occuper de la soeurette (??? de la recette, évidemment !!!).

-Nous allons commencer par quelques tripes aux papillotes, annonça Rémy. Et aussitôt Ashley adopta la position correspondante, bouche grande ouverte.

Puis ce fut au tour de Rémy de s’exécuter quand il phallus mettre plusieurs coups de mangues pour préparer la lotte.

Il invita quelques spectatrices goulues afin qu’il puisse (du moins essaya-t-il) bouffer de jolies rillettes. Rémy appela à la rescousse quelques mâles volontaires afin qu’ils goûtent ces petites farces.

Oh les belles frites !s’exclamèrent les filles.

Il demanda alors à Ashley : -Serre bien ce bout de lard car il parait un peu visqueux.

Puis il conclut sa démonstration cul linéaire en arrosant sa création avec un vieux marc très doux (alors qu’Ashley eut préféré un Pommard bien chambré), sous les applaudissements… nourris du public en chantier !

Et ainsi de suite, tout au long des autres stands, nous avons eu droit :

*à la fondue au chocolat préparée sur la peau d’AMA.ZOOT (à qui cela semblait ne faire ni chaud ni froid) ;

*LAMA.TELA prêta son ventre à ressorts pour la préparation d’un dessert sablé en forme de fleur dont la tige allait se mêler harmonieusement avec ses poils frisottés ;

*l’assistante d’ITA était également présente. Sur ses seins elle étala des blancs battus en neige, ACUL, en vue de la confection d’une « atart » au gingembre.

*JANCHI (joueur de Balle Davoine) en personne vint offrir ses fesses charnues pour permettre à une cuisinière de fouetter une sauce au paprika et au cul riz.

Ce qui me plait dans ce genre de cuisine, c’est que l’on peut manger épicé en même temps. Vachement pas trique, non ?"

Je rappelle que les contrepèteries sont en italique. 

Publié dans HUMOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article