Planète Mère 4

Publié le par Patrick FRANCOIS

Mais quelle est donc cette mystérieuse planète sur laquelle je veux vous entraîner?

Un de nos plus grands philosophes contemporains, Jean Claude Vandamme, a déjà du la visiter si l'on en croit l'une de ses fameuses citations : une seule langue, une seule monnaie, pas de religion et le monde s'en portera mieux...

Comme quoi JCVD ne dit pas que des bêtises. Ne lui attribue-t-on pas aussi cette pensée profonde que je vous demande de méditer longuement : si tu vois un canard blanc sur un lac, c'est un signe...

Mais laissons notre guide (qui s'appelle ATART)  résumer synthétiquement le détail de ce tryptique.

Une seule langue :  effectivement il n'y a qu'une seule langue sur Séléné. Il s'avère que, parmi les planètes fréquentables, la Terre est la seule qui persiste à préserver, au nom de la fameuse identité, des langages nationaux, régionaux, locaux, voire même tribaux. Il ya bien eu, à un moment donné, une tentative d’unification avec la création de l’Esperanto mais cet essai est resté relativement confidentiel.

Une seule monnaie : vous imaginez que cela facilite grandement les échanges entre nos  différentes contrées : pas de conversion, pas de problème de taux, rémunérations identiques. Sur Terre l'échelle des salaires va de 1 à 1000. Ici elle va de 1 à 3, en fonction des attributions de chacun. Au regard de votre vocabulaire, je pourrais dire qu’ici tout est géré « publiquement », il n’y a pas d’entreprises privées, pas de notion de profit, de rentabilité, de compétitivité, pas de tension, de stress, de jalousies… Il n’y a pas d’impôts, tous les soins et les loisirs sont gratuits.

Pas de religion : Là aussi vous vivez sur des principes totalement désuets ou obsolètes, en honorant des esprits que vous croyez supérieurs, voire créateurs du monde. En fait il faut savoir qu’aucun dieu n’a jamais existé, nulle part. Le problème est que vous êtes tellement endoctrinés, englués dans la religiosité quotidienne, que vous ne savez plus distinguer la vérité et surtout pas l’admettre car cela irait contre tout ce que l’on vous a inculqué depuis votre plus jeune âge. Voltaire, écrivain et philosophe français, n’a-t-il pas dit : la religion existe depuis que le premier hypocrite a rencontré le premier imbécile.

Cela promet de beaux débats...   

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article